Le conseil d’État a suspendu ce mardi 9 Avril , l’élection des gouverneurs dans la province du Sankuru où la commission électorale nationale indépendante (Ceni) est accusé de vouloir écarté de la course un candidat en faveur de l’ancien porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga.

Le juge a « ordonné la suspension de l’élection des gouverneurs et vice – gouverneurs de la province du Sankuru (…)  » annonce le greffier en chef du conseil d’État , dans un communiqué rendu public en début de soirée.

L’élection des gouverneurs était prévue pour ce mercredi 10 avril au Sankuru , comme dans 23 autres provinces de la RDC.

Dans cette province enclavée , un contentieux oppose Lambert Mende à Stéphane Mukumadi pour détention d’un passeport français.

En février dernier la cour d’appel de Lusambo (Chef – lieu du Sankuru) avait invalidé la candidature de Mukumadi. Elle avait ordonné son « arrestation immédiate ».

Privé de battre campagne

Attaqué devant le conseil d’Etat , l’arrêt de la cour d’appel de Lusambo avait été écarté par le conseil d’Etat le 27 mars dernier.

La direction de campagne de Mukumadi a dénoncé , en début de semaine , une « rébellion » et un « désaveu envers le chef de l’État » par la commission électorale nationale indépendante (Ceni) qui , selon elle , n’a pas pris acte de l’arrêt inattaquable du conseil d’Etat.

L’unique candidat face à Lambert Mende était privé de battre campagne , selon Me Herman Lokeka, directeur de campagne du candidat Mukumadi.

PARTAGER