Président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, Jean-Marc Kabund a répondu ce vendredi 29 mars 2019 à la Convention Démocratique de son parti qui avait déclaré jeudi dernier que les statuts du parti présidentiel ne prévoit pas la fonction de “président intérimaire”.

Pour JM Kabund qui répondait aux questions de la presse au terme d’une activité organisée par des jeunes et étudiants, il s’agit tout simplement des personnes qui veulent faire leur show.

“Je ne vais pas répondre à toutes les élucubrations. S’il y a des gens à gauche et à droite qui pensent qu’ils peuvent faire leur show, je suis démocrate par excellence je laisse tout le monde s’exprimer. Mais c’est à vous de constater aujourd’hui la réalité. Nous sommes un parti politique de masse où de fois des ambitions démesurées s’expriment, où les uns et les autres pensent qu’ils peuvent dire des choses pour faire entendre leur voix. Moi je dis le chiens aboient la caravane passe”, a déclaré Jean-Marc Kabund.

Le président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social dit concevoir mal qu’une organisation fonctionne en ne prévoyant pas d’intérim.

“Pouvez-vous me donner ne serait-ce qu’une société ou une organisation qui ne prévoit pas d’intérim en son sein? Je ne vais pas entrer dans ce débat des textes en ce moment, tout ce que je vous dit est qu’actuellement, jusque-là j’étais secrétaire général du parti j’étais numéro 2. Quand le numéro un part c’est tout à fait naturel que le numéro prenne les choses en mains”, renchérit-il.

Jean-Marc Kabund martèle sur le fait que le président du parti Félix Tshisekedi est en mise en disponibilité.

“Ce que nos amis doivent comprendre, est que le chef de l’État n’est pas empêché définitivement comme prévoit notre statut en son article 26. Le chef de l’État est là. Il a un mandat de 5 ans à la tête de l’UDPS mais il se trouve indisponible par rapport à ses nouvelles fonctions”, précise Kabund.

En outre, Jean-Marc Kabund affirme qu’il assumera pendant 5 ans l’intérim à la tête de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social comme cela doit se faire.

La Convention Démocratique de l’UDPS soutient que l’intérim à la présidence du parti doit être collégial pour une durée d’un mois conformément aux textes du parti.

Par l’entremise de son président Victor Wakwenda, la Convention Démocratique de l’UDPS a promis qu’au cours de sa session ordinaire d’avril prochain, elle prendra des dispositions idoines pour combler la vacance temporaire à la tête du parti.

PARTAGER