Dans un communiqué de la présidence de la République lu jeudi dernier à la Radio Télévision Nationale Congolaise, “RTNC”, et signé par Vital Kamerhe, le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a indiqué, après avoir reçu le pré-rapport du procureur général près la Cour de cassation sur les allégations de corruption, que rien ne s’oppose à l’installation du sénat.

Une décision qui ne cesse de susciter des réactions au sein de la classe politique et sociale congolaise.

À la Ligue des Jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, “PPRD”, on salue une décision patriotique du chef de l’État.

“Nous saluons la décision patriotique du président de la République, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur l’installation des autres institutions issues de la volonté souveraine du peuple congolais en tant que garant de la nation et du bon fonctionnement des institutions de la république”, a déclaré Papy Pungu.

Pour le président de la jeunesse du PPRD, le FCC ET CACH sont dans une coalition gouvernementale pour la sauvegarde des intérêts de la population qui a prouvé sa maturité aux élections générales du 30 décembre 2018 en accompagnant sans atermoiements, la passation pacifique et civilisée du pouvoir démocratique avec Joseph Kabila Kabange.

“Notre défi commun demeure la recherche du bien être de notre population par et à travers l’installation des animateurs de toutes les institutions issues des élections du 30 décembre 2018. Que ceux qui prient ou ne jurent que sur le divorce de cette alliance pour déstabiliser la paix et la stabilité du pays sachent que DIEU tout puissant est au contrôle de la RDC”, conclut Papy Pungu.

Rappelons par ailleurs que le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila a, comme au niveau de l’assemblée nationale, raflé la majorité des sièges au Sénat.

PARTAGER