L’archevêque métropolitain de Kinshasa, a, dans une interview accordée mardi 26 mars dernier au site d’informations français LaCroix.com, appelé le chef de l’État à composer avec les leaders de la coalition LAMUKA en cas de possibilité.

Le successeur de Laurent Monsengwo était de passage en France pour la Nuit des témoins, organisée par l’Aide à l’Église en détresse.

“Il ne faut pas qu’il se sépare de ceux avec qui il a toujours milité : Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et, bien sûr, Martin Fayulu. Ils sont des opposants historiques et des personnages clé de la vie politique au Congo. S’il trouve les mécanismes pour les associer à son exercice du pouvoir, il gagnera en crédibilité”, a déclaré Fridolin Ambongo.

Lors des travaux de la coaltion de l’opposition LAMUKA à Bruxelles, Jean-Pierre Bemba avait déclaré que le rapprochement entre leur camp et le president de la République Félix Tshisekedi n’était pas encore à l’ordre du jour.

PARTAGER