La République démocratique du Congo (RDC) a du mal à faire face à une série de problèmes politiques, de santé publique et de sécurité. Le président Felix Tshisekedi, à la suite d’élections controversées et controversées, n’a pas réussi à nommer un cabinet et à réfuter les accusations selon lesquelles il serait sous la coupe de son prédécesseur, Joseph Kabila. Le gouvernement de la RDC et ses partenaires internationaux ont fait des progrès insuffisants pour contenir une épidémie mortelle d’Ebola. En outre, le pays continue de connaître des épisodes d’agitation politique et des conflits entre milices rivales. Ces crises récentes et persistantes ont jeté une ombre sur la première transition pacifique entre dirigeants de l’histoire de la RDC.

Entretien avec l’ancien candidat à la présidentielle, M. Martin Fayulu, le lundi 1er avril de 9h00 à 10h30, afin d’entendre la vision de M. Fayulu pour l’avenir du Congo. Martin Fayulu partagera son point de vue sur les élections et présentera des recommandations de politique générale visant à résoudre les problèmes politiques, économiques et de sécurité de la RDC, ainsi que l’épidémie d’Ebola.

Martin Fayulu est un homme politique congolais et président du parti politique ECiDé (Engagement pour la citoyenneté et le développement), ainsi que le coordinateur de la coalition politique Dynamique de l’Opposition. Fayulu a travaillé pendant 20 ans pour ExxonMobil en Afrique, en France et aux États-Unis en tant que directeur général. Il a été député provincial de 2006 à 2011 et député national de 2011 à 2018, défenseur de l’intégrité et de la démocratie. Fayulu a également lancé une campagne à la base pour sensibiliser le public à l’importance des limites du mandat présidentiel énoncées dans la constitution du Congo. Lors de l’élection présidentielle de 2018 au Congo, Fayulu était le candidat à l’opposition à la présidence de la coalition Lamuka. Bien que son adversaire Félix Tshisekedi ait finalement été élu président, la candidature de Fayulu à la présidence a reçu un large soutien populaire et a été reconnue vainqueur par diverses missions d’observation.

PARTAGER