Le nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, s’est incliné lundi à Kigali devant les tombes du mémorial du génocide en marge d’une visite au Rwanda pour un forum économique, une première dans les relations complexes entre les deux pays depuis 1994. « SE (Son Excellence) Félix Tshisekedi dépose une gerbe de fleurs au mémorial du génocide de Kigali », indique le commentaire d’une photo postée sur le compte Twitter du mémorial du génocide de Kigali, quinze jours avant les commémorations du 25ème anniversaire du déclenchement du génocide le 7 avril.

Le geste de M. Tshisekedi a suscité la colère de plusieurs internautes congolais, qui accusent le Rwanda d’être à l’origine des millions de morts dans l’est du Congo entre 1996 et 2003, ou de piller des minerais rares au Kivu.

« Une honte historique pour les dirigeants congolais. Le Rwanda a violé la souveraineté de la RDC. Comment un Congolais peut-il aller s’incliner au Rwanda, un pays qui a commis des graves crimes contre l’humanité ? À ce jour Kagame refuse d’accepter ses crimes en RDC, c’est grave », résume l’un d’eux.

PARTAGER