Jean-Bosco Kayombo Kayan, directeur général de la Société Nationale d’Electricité (SNEL), a présenté ce jeudi la contribution de sa société aux actions du programme d’urgence pour les 100 premiers jours de Félix Tshisekedi à la tête du pays. Ce programme intègre les trois principales filières que sont la production, le transport et la distribution.

Une commission chargée de suivre l’exécution de ce programme a été instituée. Il va faire rapport chaque semaine au DG de la SNEL.

Jean-Bosco Kayombo a annoncé que sept actions de distribution vont être enclenchées pour permettre d’accroitre le taux d’accès à l’électricité dans la capitale Kinshasa par l’électrification des poches noires et l’amélioration la desserte par la mise en service des cabines de décharge. Toujours pour la partie ouest du pays, six actions de transport permettront d’améliorer la desserte dans le réseau interconnecté de Kinshasa, Kongo central et ex-Katanga. Les centrales de Tshopo, Ruzizi et Bendera seront mises en contribution pour les provinces de l’Est du pays, ainsi que les nouvelles centrales hydroélectriques de Kakobola et Katende avec des centrales thermiques pour le centre du pays.

Pour Jean-Bosco Kayombo Kayan, l’objectif est d’accroitre la production de l’électricité ou encoure de réduire le temps d’indisponibilité des machines lors des incidents.

Au total, la SNEL compte lancer 11 actions de production incluant Inga pour le grand réseau interconnecté de l’Ouest, du Sud et du centre.

Ce programme va bénéficier d’une contribution de l’Etat en appui à la trésorerie de la SNEL.

PARTAGER