La RDC suspendue en attente de l’annonce des résultats, Pas des passagers en direction de Kinshasa, un manque à gagner énorme.

288

Le monde est en suspend en attente de l’annonce des résultats provisoires des élections en République Démocratique du Congo, pas des passagers aussi en direction de Kinshasa suites aux annonces faites par les representations diplomatiques des pays occidentaux, qui ont alerte le leurs à prendre des dispositions nécessaires pour éviter le pire.

« Pas de proclamation des résultats provisoires de la présidentielle avant «la semaine prochaine», en République démocratique du Congo. » C’est ce que dit la commission électorale (Céni). Selon le calendrier publié à l’issue du report du vote, les résultats auraient dû être publiés ce dimanche 6 janvier. La Céni promet de faire le point ce dimanche sur les travaux de compilation des résultats à l’issue d’une réunion de son assemblée plénière.

Le président de la Céni avait dit, jeudi dernier, connaître des difficultés dans l’acheminement des plis des bulletins et des PV de résultats. L’après-midi de ce jeudi, les travaux de compilation n’avaient toujours pas atteint les 50%, selon des sources internes à la commission électorale.

Cette suspension cree un manque à gagner considerable dans l’économie congolaise, une économie déjà paralysé et le congolais asphyxié par le taux échange tandis que le pouvoir d’achat ne fait que diminuer.

Une nouvelle réunion du Conseil, publique cette fois, est prévue mardi prochain 8 janvier. Mais la représentante spéciale de l’ONU en RDC a d’ores et déjà prévenu d’un possible report des résultats sans fournir plus d’indications sur le calendrier.

Des militaires américains déployés au Congo

En relation avec le climat tendu autour des élections en RDC, les Etats-Unis, de leur côté, ont déployé 80 soldats au Gabon pour sécuriser leurs compatriotes, en cas de troubles. Cette mesure a été commentée sur les réseaux sociaux, par les Congolais qui parviennent à se connecter, malgré la coupure d’internet dans le pays.

PARTAGER