Processus électoral apaisé : L’UA a réussi à convaincre les deux poids lourds de l’opposition.

228

Les trois principaux candidats à la présidentielle sont désormais déterminés à attendre sereinement la publication du verdict des urnes par la CENI, la seule institution habilitée à proclamer les résultats des élections du 30 décembre 2018.
Ils l’ont fait savoir aux représentants de différentes missions africaines qui les ont réunis mercredi au fleuve Congo Hôtel.

C’est donc dans la soirée du mercredi 02 janvier que Félix Tshisekedi et Martin Fayulu ont enfin accepté de signer lacté d’engagement pour un processus électoral apaisé.

Leur consentement est intervenu au terme d’âpres négociations, juste après le candidat du Front Commun pour le Congo, FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, et le président de la CENI Corneille Nangaa.

Les deux derniers n’ont pas hésité à parapher, le vendredi 28 décembre 2018 le document élaboré par différentes missions électorales africaines, désireuses de maintenir un climat de paix en RDC après la tenue des élections.

PARTAGER