Écartés des élections du 30 décembre par la CENI, les habitants de Beni se sont organisés pour voter « manuellement » jusqu’à tard dans la soirée. Au moins 5 centres de vote ont été créés en raison d’un centre dans chacune de quatre communes que compte la ville de Beni.

Au quartier Kasabinyole, dans la commune de Ruwenzori, entité qui a été abandonnée par trois tiers de sa population suite aux incursions répétitives des rebelles ADF (Forces démocratiques alliées), des centaines d’habitants ont envahi les « bureaux de vote » à l’école primaire Munzenda.

« Nous les habitants de la commune de Ruwenzori nous sommes soulagés par ce vote que nous venons d’avoir ici. J’étais au lit de l’hôpital mais quand j’ai appris qu’on venait d’installer un bureau de vote ici à l’église anglicane, je me suis directement levée pour venir voter malgré Ebola et l’insécurité. On attendait à bras ouvert ces élections, c’est notre droit étant congolais et on ne peut pas nous le priver. Je sais que la Ceni ne peut pas rejeter notre élection parce que c’était une balle qu’elle a jeté dans notre camp. Nous rendons grâce à Dieu pour cette faveur nous accordée », a déclaré Ornelie Kaswera, une habitante de la ville.

Le vote par papier auquel ont pris part des milliers d’habitants de Beni s’est déroulé sans aucun incident sur l’ensemble de la ville. Dans certains « bureaux de vote », les « agents électoraux » prélevaient la température de chaque électeur avant le vote, le lavage des mains était obligatoire pour se protéger contre la maladie à virus Ebola qui se vit dans la région depuis août dernier.

Kikumu Kamabu, personne de 3ème âge, qui a aussi pris part à ce vote, dit avoir transmis un message au président de la Ceni qui a reporté les élections en mars 2019 à Beni suite à Ebola et l’insécurité.

« Nous sommes venus voter à cause de la souffrance que nous traversons, on nous tue comme des animaux. J’avais déjà fui loin de Beni à cause des tueries mais quand j’ai appris que le 30 décembre il y aura vote au pays, je suis revenu dans mon entité où je m’étais fait enrôler pour voter.Tout ce que le président de la Ceni a déclaré sur le report des élections à Beni ça c’est son affaire, moi je n’ai pas de problème avec la Ceni mais je veux que Kinshasa soit au courant qu’il y a eu vote à Beni sans aucun incident » , a-t-il dit.

A 18 heures, le vote manuel se poursuivait encore à Beni avant d’entamer le dépouillement. Selon les « organisateurs », les résultat obtenus seront publiés mardi dans l’après-midi avant d’être envoyés à la Monusco puis à la Ceni.

PARTAGER