Cette décision intervient à quelques heures de la tenue du meeting de Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka, au terrain Sainte-Thérèse de Ndjili, à Kinshasa. Kimbuta justifie sa décision par le souci d’éviter d’éventuels incidents que la campagne électorale pourrait occasionner.

« Les renseignements en notre possession attestent que dans tous les camps politiques des principaux candidats à la présidence de la République, des extrémistes se sont préparés et se préparent à une confrontation de rue dans la ville de Kinshasa lors des activités de campagne », dit l’Hôtel de Ville dans un communiqué ce mercredi 19 décembre 2018.

Le gouverneur dit redouter que ces activités puissent perturber la sécurité des personnes et le processus électoral en cours dans la ville de Kinshasa.

Du Marché de la Liberté en poassant par Pascal, Mikondo jusqu’à Kingasani près de l’aéroport de N’djili, ces militants s’organisent en cortège pour se diriger vers Maluku, l’entrée est de la capitale, pour accueillir le candidat de la coalition Lamuka qui rentre de Bandundu. Plusieurs taxis roulent, les phares allumés en direction de Maluku.

Le candidat Martin Fayulu prévu de marcher de Maluku jusqu’au terrain Sainte Thérèse dans la commune de N’djili où la mise en place est déjà terminée pour son meeting. Mais il est à noter que les autorités ont suspendu ce mercredi la campagne électorale des candidats présidents à Kinshasa.

Fayulu était dans le Bandundu en campagne électorale. Il s’est notamment rendu à Bandundu-ville, Kikwit, Gungu, Idiofa et Bulungu.

PARTAGER