Pour le porte-parole de la Majorité Présidentielle qui s’exprimait vendredi devant la presse à Kinshasa, des foules enregistrées lors des meetings du candidat du Front Commun pour le Congo, lors de sa campagne dans l’ex Katanga, sont de bonne augure et conduisent logiquement Shadary à la présidence de la République.

« Sans nous lancer dans la bataille de l’évaluation des foules entre candidats, nous pouvons dire, et les faits vont le confirmer, que ces menaces sont de bonne augure et conduisent logiquement Shadary à la présidence de la République », a déclaré Alain Atundu.

Pour lui, les premiers moments de la campagne du candidat numéro 13 à l’arrière-pays notamment à Lubumbashi, Kolwezi et Kamina, confirment et consolident la tendance observée à Kinshasa au stade Tata Raphaël, au stade de Mbuji-Mayi et à Lubumbashi au stade Kibassa.

« L’étape de Kalemi n’a ni démenti ni atténué cette réconfortante et agréable impression. Les déplacements du candidat numéro 13 entraînent des foules immenses et impressionnantes en termes de grande marée humaine. S’il est vrai que cette foule n’est pas nécessairement constituée d’électeurs, il n’en demeure pas moins vrai qu’un candidat qui n’attire pas les foules risque de manquer d’électeurs », a dit Atundu Liongo.

La campagne électorale débutée le 21 novembre dernier va se poursuivre jusqu’au 22 décembre 2018 soit à la veille de tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales.

PARTAGER