La coalition Lamuka a, dans un communiqué daté du 29 novembre 2018, accusé le gouvernement congolais d’entraver l’atterrissage de l’avion disposé à la campagne électorale de Martin Fayulu.

Ce communiqué est consécutif à l’intervention sur la radio Top Congo du ministre des transports et voies de communications qui dit n’avoir reçu aucune demande d’atterrissage.

D’après Pierre Lumbi qui a signé ce document, c’est depuis le lundi que Lamuka a introduit la requête auprès de l’autorité de l’aviation civile (ACC) demandant l’autorisation de survol et d’atterissage de l’avion destiné à la campagne électorale de Martin Fayulu.

Pour la coalition qui soutient Martin Fayulu, la réaction du ministre des transports et communications serait une manœuvre pour retarder la campagne du candidat de Lamuka.

« cette déclaration de Monsieur le ministre des transports et communications, laisse perplexe et cache mal une instruction ou à tout le moins une orientation politique données en termes voilés à l’ACC pour traîner le plus possible l’octroi de l’autorisation aux aéronefs prévus pour la campagne du candidat Martin Fayulu Madidi… » révèle ce document.

En outre, la coalition Lamuka renseigne qu’il y a une semaine, « il n’a été possible pour des raisons similaires, à Martin Fayulu de regagner le pays par un jet affrété… »

Signalons que le candidat président de Lamuka lancera sa campagne électorale ce dimanche à Beni au Nord-Kivu.

PARTAGER