« Tous ceux qui se présentent aux élections ne sont pas sûrs de gagner. Ils sont là pour émettre des idées. Je suis dans cette élection pour défendre une vision. Je suis du Bandundu, un swing-state. Il n’y a aucun président de la République qui peut être élu sans le Bandundu », déclare le candidat à l’élection présidentielle Tryphon Kin-Kiey Mulumba.

Qui dit aussi être « venu pour battre campagne et gagner. Ce n’est pas une blague. J’ai payé 100.000 dollars. J’ai entendu des gens dire que c’est quelqu’un qui a payé pour moi. Ce sont mes 100.000 dollars. Et j’ai la capacité de battre campagne », dit encore le candidat à l’élection présidentielle qui s’interroge aussi sur les moyens débloqués notamment par le candidat FCC dans cette campagne.

Alors que certains candidats appellent d’autres à rallier leur campagne (il fait état de contacts avec Félix Tshisekedi et Martin Fayulu), Tryphon Kin-Kiey Mulumba jure qu’il va aller en campagne.

« Je vous jure. Je n’ai pas encore pris une décision quelconque. Mais cela ne m’empêche pas de me poser des questions ».

PARTAGER