Martin Fayulu, éphémère candidat commun de l’opposition, après les désistements de Vital Kamerhe et de Félix Tshisekedi, regagne Kinshasa le mercredi 21 novembre.

En prévision de son retour, Jean Pierre Bemba Gombo demande aux Kinois de se mobiliser pour aller l’accueillir à l’aéroport.

Au cours d’une interview accordée à nos confrères de CCTV, le sénateur JP Bemba appelle donc les kinois à se mobiliser massivement pour réserver un grand accueil au »Soldat du peuple » (surnom de Martin Fayulu).

C’est un véritable test de popularité pour le président de ECIDE après les divisions intervenues dans l’opposition peu après la conclusion du conclave de Genève.

Celui qui a encore tout de même le soutien de certains poids lourds de l’opposition, notamment Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi, rentre à Kinshasa à un jour du début de la campagne électorale, qui durera un mois. Katumbi a promis qu’ils battront une campagne à l’américaine.

Le discours de Fayulu sera scruté à la loupe car selon les engagements souscrits à Genève, c’est le rejet de la Machine à voter. Alors que c’est le principal outil avec lequel la CENI met à la disposition des électeurs pour voter.
Boycott ou participation avec la machine à voter ?

Pour leur part, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont aussi attendus à Kinshasa cette semaine pour lancer leur campagne électorale. Eux ont décidé de participer aux élections générales avec ou sans machine.
Ils négocient pour savoir s’ils vont y aller ensemble sur un ticket ou séparément.
Une forte mobilisation est aussi prévue au retour du président de l’UDPS.

Entre-temps, c’est aujourd’hui que le candidat de la majorité présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary, présentera son programme de gouvernement.

PARTAGER