Le candidat commun de l’opposition Martin Fayulu a réagi ce lundi 12 novembre 2018 sur les antennes de TV5 Monde, suite au retrait des signatures de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe de l’accord de Genève.

« Nous avons pris l’engagement ferme de ne pas violer cet accord et aujourd’hui, quel signal on donne aux enfants et à la population? Surtout nous de l’opposition qui disons tout le temps que le pouvoir kabiliste ne respecte pas les textes, ne respecte pas la constitution, mais si nous même déjà on commence à ne plus respecter nos textes c’est grave », a déclaré Martin Fayulu.

Le candidat commun de l’opposition dit même manquer les mots face à ce retournement de situation.

« Je suis allé à cette réunion avec l’idée de se mettre ensemble pour battre le camp AFDL. Et j’ai bien dit si ce n’était pas moi, j’allais accepté le verdict. Et si c’était moi, je serait le porte étendard de ce mouvement qui veut les élections libres, transparentes, apaisées et inclusives sans la machine à voter », a-t-il conclu.

Pour rappel, l’UDPS Félix Tshisekedi et l’UNC Vital Kamerhe ont annoncé le retrait de leur signature de l’Accord de Genève ce lundi, suite au refus de leurs différentes bases d’approuver la désignation de Martin Fayulu commun de l’opposition.

PARTAGER