L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a invité ce lundi 12 novembre son président Félix Tshisekedi à retirer sa signature de la déclaration finale qui consacre Martin Fayulu candidat commun de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre.

« L’UDPS rejette avec force cette designation. Notre machine politique a fait 40 ans de lutte. Beaucoup sont morts, nous ne pouvons pas accepter la blague de Genève. Nous donnons à notre président 48h de retirer sa signature. Qu’il rentre vite au pays pour sa campagne. Nous ne voulons pas de boycott. Nous irons aux élections avec ou sans machine a voter. Je ne fais pas la polémique. Je fais la politique. On ne peut ni vendre ni acheter l’Udps. Nous ne sommes pas la CENI ou la DGM pour empêcher le retour de quelqu’un ou son invalidation », a déclaré Jean Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS devant les militants du parti.

C’était après une réunion des responsables du parti suite à la désignation dimanche de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à l’issue d’une réunion de trois jours à Genève sous la médiation de la Fondation Kofi Annan.

PARTAGER