désignation à Genève en Suisse du candidat unique de l’opposition, Félix Tshisekedi vient de recevoir le soutien des quelques composantes du Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement.

Dans une déclaration signée le 6 novembre dernier et dont une copie est parvenue à la Rédaction de 6 composantes sur les 10 que comptent le Rassemblement viennent de jeter leur dévolu sur la candidature de Félix Tshisekedi à la prochaine présidentielle prévue le 23 décembre prochain.

Il s’agit entre autre de la Majorité populaire présidentielle (MPP) de Eugène Diomi Dongala, du G14 du docteur Kalamba, des Alliés de l’Udps (ADU), de la Convention des Républicains (CR), du Front du peuple (FP), ainsi que la société civile.

» Nous avons déposé nos candidatures à tous les niveaux, en conséquence, apportons notre soutient à la démarche de 7 leaders de l’opposition à la recherche d’un candidat commun. A cet effet, apportons notre soutien à Félix Tshisekedi, président du Rassemblement et candidat de l’UDPS à l’élection présidentielle du 23 décembre », affirme les signataires de ce document.

Aussi, ses composantes invitent les 4 autres candidats issues du Rassemblement à harmoniser leurs points de vue, pour disent-elles, barrer la route au candidat FCC.

Allusion faite ici notamment à Martin Fayulu ou encore Freddy Matungulu, également candidats à la prochaine présidentielle.

A noter que cela fait plusieurs semaines que le Rassemblement, méga plateforme politique de l’opposition créée en 2016, ne s’est plus réuni. Certains estiment même qu’actuellement la donne a complètement changé. Elle est loin de l’objectif premier du Rassop : l’alternance pacifique après la fin du mandat légal du président Joseph kabila.

Pour rappel, les opposants vont9 pendant 3 jours (9 au 11 novembre), entamer les discussions sur la désignation de leur candidat unique à la présidentielle et de leur programme à Genève en Suisse.

PARTAGER