La police nationale congolaise (PNC) dit avoir encadré 180.000 qui ont été mobilisé par le Front commun pour le Congo (FCC) lors de son meeting qui a eu lieu ce samedi 27 octobre 2018 au stade Tata Raphaël.

«Les éléments de la police commis à la sécurisation de cette activité ont encadré de manière professionnelle les 180.000 militants à l’intérieur et aux alentours du stade. Avant, pendant et après le meeting, la police n’a fait l’objet d’aucune provocation », dit la police dans un communiqué.

Peu avant la police, le secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP) et cadre du FCC, Aubin Minaku, s’est félicité de la tenue de ce meeting qui d’après lui a réuni de 80 ou 90.000 participants.

Le meeting du FCC intervient au lendemain d’une marche pacifique de l’opposition qui a eu lieu dans plusieurs villes du pays dans le but de contester contre la machine à voter.

La police avait estimé à près de 5000 personnes présentes au dernier meeting organisé par la grande coalition de l’opposition le 30 septembre à l’esplanade du boulevard triomphal.

PARTAGER