La Police estime à 4000 les personnes qui ont participé à la marche à Kinshasa. Elle se réjouit également qu’il n’y ait pas eu d’accrochages entre manifestants et policiers.

« Il y a eu 4000 militants qui ont marché. Il n’y a eu pas d’incidents majeurs. Il y a eu des petites provocations, mais nous sommes habitués à cela. Nous félicitons les policiers qui se sont bien comportés. Ils étaient professionnels et les membres des partis politiques méritent aussi les félicitions de la Police », a dit le Général Sylvano Kasongo, N°1 de la Police à Kinshasa.

A Kinshasa et dans plusieurs autres villes, l’opposition a manifesté contre l’usage de la machine à voter.

«Le commissaire général de la PNC a pris une directive opérationnelle pour instruire les commandants d’unités à tous les échelons d’avoir leurs hommes en mains, de veiller au strict respect des droits humains. De ne point céder à toutes provocations, de rester fermes et courtois. Pas d’effusion de sang avec pour objectif zéro mort. Procéder à l’encadrement des manifestants de la zone du rassemblement jusqu’au point de chute », disait déjà le communiqué de la Police dans l’avant-midi.

PARTAGER