La police nationale congolaise (PNC) s’engage à encadrer de manière pacifique la marche des opposants qui débutent ce vendredi 26 octobre 2018 à l’échangeur de Limete jusqu’au boulevard Triomphal à Kinshasa.

D’après le porte-parole de la PNC, Pierrot Mwanamputu, les forces de l’ordre ont reçu l’instruction de ne céder à aucune provocation de la part des manifestants.

«Le Commissaire Général de la PNC a pris une directive opérationnelle pour instruire les commandants d’unités à tous les échelons d’avoir leurs hommes en mains, de veiller au strict respect des droits humains. De ne point céder à toutes provocations, de rester ferme et courtois. Pas d’effusion de sang avec pour objectif zéro mort. Procéder à l’encadrement des manifestants de la zone de rassemblement jusqu’au point de chute », a communiqué le porte-parole de la police.

Visant à protester contre la machine à voter et le non-nettoyage du fichier électoral, la marche de l’opposition a été autorisée dans certaines villes du pays. A Kinshasa, une trentaine de policiers sont déjà positionnés à l’Échangeur de Lemba à Kinshasa, point de départ de la manifestation.

PARTAGER