Le porte-parole du gouvernement congolais et ministre des Médias et de la Communication, Lambert Mende, a annoncé avoir été victime d’une agression armée, ce lundi 22 octobre, en sa résidence, dans la commune de Ngaliema.

Lambert Mende raconte qu’un groupe d’individus armés, venus visiblement pour attaquer sa résidence, ont, par méprise, pris pour cible la résidence de son voisin avec des tirs de grenades qui ont uniquement provoqué « des dégâts mineurs ».

« Aux petites heures du matin, deux personnes en moto sont venues interpeller la sentinelle de mon voisin en lui demandant de leur montrer ma maison. Il y a eu une dispute. Et quelques minutes après, on a vu débouler une petite voiture de couleur grise d’où sont descendues deux personnes. Elles ont attaqué la résidence de mon voisin au lance-grenade, croyant que c’était ma résidence. Ils nous ont tous réveillé dans le quartier et ils ont fui », explique le porte-parole du gouvernement.

Lambert Mende signale néanmoins que la police est à pied d’œuvre pour traquer les assaillants qui, jusque-là, sont en cavale.

« La police a été rapidement déployée sur le lieu, ils ont prélevé des éléments et nous attendons qu’ils identifient les auteurs de cet acte. Donc la police est à leur trousse maintenant», ajoute-t-il.

Ce même lundi, André-Alain Atundu Liongo, porte-parole de la Majorité présidentielle (MP), a également rapporté un cas d’agression armée contre sa résidence, située sur l’avenue Kananga (Commune de Ngaliema). D’après lui, sa maison a été visée par des hommes armés non-identifiés à trois heures du matin.

PARTAGER