L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, est déterminée d’aller aux élections le 23 décembre 2018. L’annonce a été faite par le directeur de cabinet adjoint de Félix Tshisekedi.
A en croire Me Peter Kazadi qui s’est exprimé via twitter, l’UDPS ira aux élections du 23 décembre avec ou sans la machine à voter.

« La machine à voter est un piège et un prétexte pour ne pas aller aux élections. Il est temps que la vérité soit dite au Peuple : Voulons nous aller aux élections le 23 décembre 2018 ou pas? », a-t-il indiqué.

Pour l’UDPS, il n’est pas question d’envisager un quelconque boycott des élections.
Les élections doivent se tenir à la date prévue.

Au cours de la réunion interinstitutionnelle de ce samedi autour du président de la République, le président de la CENI a affirmé que certains opposants se servent notamment de la machine à voter comme paravent pour concrétiser leur velléités de glissement du calendrier électoral.

La position de l’UDPS tranche avec ses autres partenaires de l’opposition. Notamment Ensemble de Katumbi et le MLC de Bemba.
La nouvelle position de l’UDPS désormais assumée va faire bouger les lignes dans l’opposition.

Pour rappel, le parti de feu Étienne Tshisekedi, n’a pas été présente lors de la déclaration de 11 candidats président de la République, appelant au rejet de la machine à voter. Elle n’a pas aussi signé la correspondance de l’opposition adressée au gouverneur de Kinshasa pour lui tenir informer de la marche contre la machine à voter prévue le 26 octobre 2018.

PARTAGER