Dans un communiqué officiel rendu public jeudi 18 octobre, par le commandant du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord, le Nord-Kivu est secoué par l’accentuation de la politisation de certains compatriotes de cette province.

Le commandement opérationnel du Grand Nord certifie la présence de hors-la-loi communément appelé « Mai-mai » dans le territoire de Lubéro en direction de Beni et qui était dans les localités de Masereka, Kipese, Kaseghe, Kasugho, Makuranga, Kandole etc.

RECOMMANDATIONS

« Pour des raisons de paix et sécurité, le commandement du secteur opérationnel demande aux personnalités qui ont appelé ces hors-la-loi, de les envoyer à Beni, en les orientant vers les centres d’instructions militaires.

Cela après avoir déposé leurs armes et obtenu le pardon de la population assujettie, s’ils pensent servir leur nation sous le drapeau. »

En franchissant ce stade, ils seront les bienvenus aux côtés des FARDC », renchérit ce communiqué.

RESISTANCE

« Toute progression armée en direction de Beni sera considérée comme une provocation.

Le commandement du secteur opérationnel prendra toutes les dispositions, en vue d’éviter l’expérience vécue en septembre 2016, quand ces mêmes miliciens, parti de Lubero ont atteint la ville de Beni, sous prétexte de venir combattre les ADF qu’ils n’ont jamais attaqués jusqu’à ce jour, conclut ce communiqué signé MBANGU MASHITA Marcel General-Major des Opérations Sokola 1 relayé par le porte parole militaire des opérations le capitaine MACK Hazukay où 7sur7.cd a reçu une copie jeudi 18 octobre 2018.

PARTAGER