Pendant trois jours, ces techniciens, encadrés par Miru Systems, l’entreprise sud-coréenne fabricante de ces machines, apprendront les fonctionnalités de cet outil (software et hardware) pour une meilleure prise en charge, annonce la centrale électorale.

A l’ouverture de la session au Kempiski Fleuve Congo Hôtel de Kinshasa, le président de la CENI, Corneille Nangaa, a invité les participants à capitaliser cette formation.

« Mettez à profit cette formation. Vous devrez à la fin de cette formation être en mesure de détecter les pannes éventuelles, résoudre les problèmes techniques lors des scrutins, maîtriser les fonctionnalités de la machine. Je vous encourage à bien rester attentionnés sur les détails, vous serez les noyaux sur laquelle nous allons nous pencher », a déclaré Nangaa.

Environ 20.000 machines à voter sont déjà arrivées en RDC. D’autres livraisons sont prévues pour la fin du mois d’octobre pour faire un total de 107.000 pièces qui seront utilisées le 23 décembre.

PARTAGER