Le candidat président de la République Seth Kikuni, qui a également pris part jeudi dernier à la réunion entre le bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante et tous les candidats à la présidence, a indiqué au terme de cette rencontre, que la Centrale Électorale n’avait pas encore tous les moyens financiers nécessaires pour la tenue des élections.

« Il y a le financement qui pose aussi problème, la CENI a avoué qu’elle n’avait pas tous les moyens décaissés par le gouvernement pour organiser les élections. Peut-être qu’il faut qu’il y ait aussi une réunion avec le gouvernement pour savoir s’il pourra décaisser ces moyens là, ou encore si nous devons faire appel aux partenaires extérieurs », a fait savoir Seth Kikuni.

Jusqu’à preuve du contraire, le gouvernement de la République maintient sa décision relative à l’autofinancement des élections. Pour le pouvoir de Kinshasa, il est hors de question qu’il y ait une quelconque interférence extérieure dans le processus électoral en cours.

Pendant ce temps, le Front Commun pour le Congo, l’opposition, les indépendants et la société société, tous, ne jurent que sur la tenue effective des élections le 23 décembre prochain.

PARTAGER