Les voyageurs de passage à l’aéroport international de N’Djili s’intéressent de plus en plus aux machines à voter installées à ce poste frontalier par la Commission électorale nationale indépendante(CENI) pour des essais, a constaté l’ACP.

« La plupart des visiteurs de la machine à voter sont des intellectuels, désireux de découvrir les qualités de cet important instrument auquel la CENI a recouru pour simplifier la tenue des élections du 23 décembre prochain en RDC », a indiqué sous le couvert de l’anonymat, un agent de la CENI.

Certains se sont dit impressionnés par la simplicité de l’opération et de sa courte durée, soit moins d’une minute pour 3 votes. D’autres par contre, ont affirmé avoir découvert le contraire de ce qui est dit autour de la machine à voter, promettant de mener une campagne en faveur de cette machine qui, selon eux, est un outil indispensable pour les élections transparentes en RDC, pays à la dimension d’un continent avec ses 80 millions d’habitants.

PARTAGER