Depuis Bruxelles, Jean-Pierre Bemba s’est adressé aux militants par téléphone. Pour le président du MLC, il faut tout simplement changer de régime et amener une nouvelle gouvernance.

« Nous devons mettre fin à ce régime qui a amené la désolation au pays depuis 17 ans en soutenant un candidat commun », a dit JP Bemba aux militants venus nombreux à l’esplanade du Boulevard Triomphal.

S’agissant de la machine a voter, le candidat président du MLC exclu définitivement de la course présidentielle par la Cour Constitutionnelle, a rappelé la nécessité de s’en débarrasser.

« Nangaa et son groupe ont mis en place une machine pour tricher. L’heure est grave pour le pays, si nous ne sommes pas vigilants, nous allons être surpris de ce qui est en train de monter par le pouvoir », a-t-il poursuivi.

Le président du MLC a dans la foulée présenté ses condoléances à toute la population de Beni meurtrie, par le dernier massacre.

« Nous voulons que le peuple sorte de la mise. Nous voulons mettre fin à l’insécurité à l’Est. Il n’y a pas de route dans notre, les enfants ne vont pas tous à l’école », a-t-il conclu.

PARTAGER