Moise Katumbi est le premier à réagir au discours de Joseph Kabila à l’ouverture de la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Pour l’ancien gouverneur, qui séjourne également à New-York, le discours de Kabila ne relève pas de la vérité.

« Kabila travestit la vérité mais le peuple, l’opposition, la société civile et les partenaires connaissent le niveau d’insécurité en RDC, l’absence d’avancées du processus électoral, la triche qui se prépare. Nul ne doit le laisser faire, l’avenir du pays en dépend », a-t-il déclaré.

Du haut de la tribune de l’ONU, Kabila avait déclaré le mardi dernier que son gouvernement mettra tout en œuvre pour aboutir à des élections crédibles en décembre 2018.

« Je réaffirme le caractère irréversible de la tenue des élections prévues à la fin de cette année. La situation de mon pas gagne en lisibilité. Toutes les activités prévues dans le calendrier électoral en vue des prochains scrutins étant à ce jour tenues. Tout sera mis en œuvre afin de garantir le caractère apaisé et crédible dédits scrutins, gage de la consolidation de la stabilité politique et économique dont la RDC a tant besoin pour son émergence », avait-t-il dit.

PARTAGER