Le Président Joseph Kabila a réitéré l’exigence de son gouvernement, de retirer la mission onusienne en RD-Congo pour ses résultats qu’il juge “mitigés”.”

“…Aussi, vingt ans après le déploiement des forces onusiennes dans mon pays, et en raison de leurs résultats largement mitigés au plan opérationnel, mon Gouvernement réitère son exigence du début effectif et substantiel du retrait de cette force multilatérale”, a déclaré Joseph Kabila du haut de la tribune de la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New-York ce mardi 25 septembre à New-York

Alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU s’apprêtait à proroger en mars dernier le mandat de la MONUSCO, Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, avait déclaré que cette reconduction du mandat de la MONUSCO devrait être l’avant-dernière, et que le Conseil devrait penser au retrait de sa mission en RDC. La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui, avait à son tour, a affirmé, le 29 mai dernier lors d’une conférence de presse, que l’instabilité de la RDC donne encore à la MONUSCO la possibilité de rester au pays Depuis 1999 au pays, alors Mission de l’observation des Nations Unies au Congo (MONUC), en 2020 la MONUSCO totalisera 20 ans en RDC.

PARTAGER