Lors de la conférence de presse après la réunion historique de l’opposition à Bruxelles mercredi 12 septembre, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, a rassuré que le candidat commun de l’opposition sera connu dans dans le meilleur délai.

« Nous avons dit dans un meilleur délai. Chaque chose en son temps. C’est une stratégie politique. Si nous disons aujourd’hui que le candidat commun de l’opposition, c’est tel, et si vous apprenez qu’on lui a coupé la tête, qu’allez-vous faire ? » a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il a promis de soutenir celui qui sera désigné pour représenter l’opposition à la prochaine présidentielle.

« Si je ne suis pas candidat. Je soutiendrais le candidat commun de l’opposition », a souligné Kamerhe.

Pour rappel, lors de cette réunion, les opposants ont présenté 9 préalables avant de participer aux élections.
Ils exigent l’abandon de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral, la participation des candidats invalidés, l’envoi en RDC d’une force étrangère pour sécuriser les élections…

PARTAGER