Lors de la cérémonie du lancement de l’opération de récolte de fonds vendredi 07 septembre pour financer sa campagne électorale, Félix Tshisekedi, a invité les opposants invalidés de la présidentielle à faire confiance à l’UDPS.

« Nous savons qu’on a fait du mal à certains de nos amis, mais la vie ne s’arrête pas là. Nous demandons à nos ami invalidés de nous faire confiance, car nous allons continuer le combat à leurs noms », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter, « parce que demain quand nous gagnerons, nous allons diriger avec eux ».

Aux membres du régime Kabila, Félix Tshisekedi a donné des garanties lorsqu’il sera élu président.
« Ma mission est de réconcilier le peuple congolais et non de le persécuter. Nos frères kabilistes n’auront pas de problème, ils auront le droit de résider dans ce pays. Ce n’est pas parce que quelqu’un était kabiliste qu’il faudra le tuer ou l’emprisonner », a-t-il expliqué.

Cependant, le candidat de l’UDPS à la présidentielle de décembre 2018, a invité ses partisans au calme tout en leur rassurant qu’ils sont déjà à la porte du pouvoir.
« nous sommes à la dernier étape, nous sommes proches d’accéder au pouvoir », a conclu Félix Tshisekedi.

Visiblement, avec ce discours, Félix Tshisekedi a clairement affiché sa détermination d’aller jusqu’au bout du processus électoral en cours. Pendant ce temps, le débat sur la désignation du candidat commun de l’opposition s’invite.

PARTAGER