Devant la presse ce jeudi 30 août 2018, le vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, a indiqué que le premier lot des machines à voter arrivées en République Démocratique du Congo, ne pose jusque-là aucun problème sur le plan technique.

« Depuis avril 2018, 1.200 machines à voter sont arrivées dans le cadre de la sensibilisation électorale. Ça fait 4 mois et aucune machine n’est tombée en panne », a fait savoir Norbert Basengezi.

Selon le numéro deux de la Centrale électorale, les machines à voter souffrent tout simplement d’intoxications dûes à la peur d’affronter les élections.

« Les essais dont on parlait, ont donc été concluants », a signifié le vice-président de cette institution d’appui à la démocratie ».

Norbert Basengezi a, dans la foulée, confirmé que dans les prochains jours, un nouveau lot des machines à voter arrivera en République Démocratique du Congo.

L’opposition et la communauté internationale s’oppose catégoriquement à l’usage de la machine à voter.
Pour la CENI, sans l’usage de cette imprimante instantanée des bulletins de vote (autre nom de la machine à voter), les élections n’ auront pas lieu cette année après déjà deux ans de retard.
Il faudra envisager juillet 2019 pour les organiser.

PARTAGER