le professeur, Félix Momat Kitenge, premier vice-président de l’ECT et notable du grand Katanga dément les allégations selon lesquelles il y aurait une grogne parmi les originaires de la province cuprifère contre la désignation de Ramazani Shadary comme dauphin de Joseph Kabila. Félix Momat parle plutôt du soutien de l’espace katangais pour le candidat président du Front commun pour le Congo (FCC).

Depuis la désignation de Shadary comme dauphin de Kabila, de plus en plus on parle d’une grogne au sein de l’espace katangais. Qu’en est-il ?

Je ne suis pas au courant d’une quelconque grogne au sein de l’espace katangais depuis que son excellence Joseph Kabila, père de la démocratie congolaise, a porté son choix sur la personne d’Emmanuel Shadary, candidat du peuple katangais et candidat du FCC.

Mais selon les informations en notre possession, il y a plusieurs mécontentements au sein de cet espace. Et, selon les dires, les leaders ont vu dernièrement Albert Yuma pour évoquer cette situation…

J’ai lu le communiqué. A moins que vous ayez lu un autre communiqué. Le communiqué que nos pairs, nos notabilités katangaises ont signé auprès d’Albert Yuma était celui de soutien, de réaffirmation, de loyauté et d’accompagnement du chef ainsi que de ses choix et de ses options politiques.

Y-a-t-il des conditions ou des préalables pour que les Katangais soutiennent Shadary qui est pourtant du Maniema ?

Le candidat Emmanuel Shadary est Katangais d’adoption. Il est congolais et le chef a toujours inculqué à tous les Congolais en général ainsi qu’à tous les Katangais en particulier l’esprit nationaliste que lui-même a tiré de son défunt père Laurent Désiré Kabila. Lors que le chef de l’Etat porte son choix sur un Congolais, ce choix-là devient de ce fait le choix des Katangais.

En tant que Katangais, ne vous sentez-vous déposséder du pouvoir ?

Je me sens congolais et katangais qui conserve le pouvoir.

Aujourd’hui vous réaffirmez que tous les ressortissants du Katanga de la MP sont prêts à battre campagne pour Ramazani Shadary ?

Nous réaffirmons que Joseph Kabila est digne fils du Katanga. Tous les Katangais le portent et accompagnent ses actions. Joseph a porté son choix sur Emmanuel Shadary. Et celui-ci est candidat des Katangais en général.

Est-ce-que ce choix ou encore cette désignation vous a-t-elle surpris?

Cette désignation ne nous a pas surpris parce que Joseph Kabila est notre frère, il est fils de terroir, il est en parfaite communion et harmonie avec sa province, qui l’a toujours soutenu et porté.

Mais qu’est-ce-qui explique alors cette rencontre de la DECK alors qu’une autre rencontre des ressortissants de l’espace katangais a déjà été organisée il n’y a pas longtemps ?

Non, la DECK est une dynamique de l’Eveil, de la conscience katangaise. C’est une structure qui fédère, qui éveille, une structure qui met ensemble les fils et les filles du Katanga pour leur dignité dans un combat pour l’émergence.

Est-ce-que la confiance est démise après le choix du dauphin ?

Dans la salle, toutes les couches sociopolitiques de la province étaient valablement représentées. Majorité, opposition, différentes tribus, etc.

Cependant, une ministre de FCC a été chassée d’une réunion ou elle devrait prêcher pour Shadary, à Lubumbashi…

C’est un montage grossier, des ragots des réseaux sociaux. Ces incidents ne se sont jamais produits avec madame la ministre. Je vous lance au défi de me pointer l’image de madame la ministre sur cette vidéo. Elle n’existe nulle part. C’est un montage, ça se passe comme ça sur la toile.

PARTAGER