La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), affirme qu’elle va déployer 40 000 observateurs électoraux sur tout le territoire national lors des scrutins du 23 décembre 2018. Il s’agit d’une observation à court terme, souligne l’épiscopat congolais.

A long terme, les évêques catholiques envisagent de déployer 1026 observateurs sur l’ensemble du pays.

“La CENCO entend contribuer à l’observation de prochaines élections. Elle envisage déployer 1026 observateurs à long terme et 40 000 observateurs à court terme. Elle compte sur l’engagement la CENI à accréditer tous ces observateurs qui seront bien formés et à leur faciliter cet important travail qui contribuera sans doute à l’apaisement du climat post-électoral”, dit la CENCO dans un communiqué publié lundi.

D’ores-et-déjà, les évêques catholiques demandent à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de faciliter l’accréditation des observateurs électoraux afin de donner la crédibilité au processus électoral.

“La facilitation de l’observation des élections aux organisations nationales et internationales qui en ont la compétence et qui expriment le voeu de participer au rendez-vous électoral du 23 décembre 2018. Ce qui est une preuve que l’on a rien à cacher tout au long de ce processus. La crédibilité des élections en dépend pour beaucoup”, ajoute le communiqué.

Le président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi Tapa, récemment séjourné à New York où il a été invité par le Conseil de sécurité de l’ONU pour faire un état de lieu sur le processus électoral.

“Et c’est avec coeur joyeux que la CENCO prend la parole pour renseigner les Membres du Conseil de sécurité sur l’évolution du processus électoral en RD Congo”, soulignent les évêques.

PARTAGER