Le président du Front de Libération National du Congo « FNLC » Elie Kapend Kanyimbu a été interpellé ce jeudi 23 août 2018 à son domicile par les renseignements militaires, d’après le journaliste de RFI Claude Kamanda.

« Le président du FLNC vient d’être embarqué dans une jeep », a-t-il indiqué sur Twitter.

Rappelons par ailleurs qu’il y a deux jours, le leader du FLNC s’était permis de donner un ultimatum de 5 jours au chef de l’État Joseph Kabila Kabange pour quitter ses fonctions présidentielles.
Il prévoyait ensuite une transition qui devait être dirigée par l’AFDL afin de conduire le pays vers les élections.

Un ultimatum non seulement infondé mais aussi anticonstitutionnel, au moment où, toute la classe politique et sociale congolaise s’apprête à aller aux élections du 23 décembre prochain.

PARTAGER