Le ministre des Congolais de l’étranger, Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo, a exhorté les autorités de la compagnie d’aviation «Ethiopian Airlines» à rendre la somme de 429 mille dollars confisquée à deux commerçants congolais lors de leur escale à Addis Abeba en partance pour la Chine, au cours d’un entretien mercredi avec Elias Ceshome, chef d’escale de cette compagnie à Kinshasa.

Le ministre délégué a indiqué qu’il avait invité le chef d’escale pour des éclaircissement sur la confiscation d’une somme de 429 mille dollars américains de deux commerçants congolais à bord de l’avion de la compagnie « Ethiopian Airlines ».

L’homme d’Etat congolais a fait savoir qu’il était saisi de la confiscation à Addis Abeba, en Ethiopie, par les autorités de la compagnie d’aviation «Ethiopian Airlines», d’une somme de 429 mille dollars appartenant à deux commerçants congolais de l’Est (soit un montant de 330 mille dollars pour l’un et de 99 mille dollars pour l’autre) qui avaient pris place à bord d’un avion de «Ethiopian Airlines» pour un voyage d’affaires en Chine au motif qu’ils n’avaient pas préalablement déclaré l’existence de cette somme.

Emanuel Ilunga a précisé qu’au cours d’une escale improvisée par la compagnie à Addis Abeba ,les deux commerçants avaient été arrêtés et mis en prison, et leur somme d’argent confisquée, avant d’être libérés moyennant le payement d’une caution de 15.000(quinze mille dollars) et de l’intervention de l’ambassadeur de la RDC en Ethiopie et des experts du ministère des Affaires étrangères dépêchés à Addis Abeba pour le suivi du dossier.

Après leur libération, la caution de 15.000 dollars a été restituée et non les 429 mille dollars, a également précisé le ministre délégué, insistant sur le fait que cette dernière somme doit être rendue parce que, ce n’est pas la faute de deux commerçants congolais la compagnie ayant brusqué l’escale à Addis Abeba contre la volonté des passagers à bord.

Le ministre a dit avoir fait comprendre au chef d’escale que la RDC privilégie le dialogue en fonction de bonnes relations de coopération qui ont toujours existé entre son pays et l’Ethiopie. Le chef d’escale a confirmé au ministre qu’il mettra tout en œuvre pour que cette somme soit rendue aux ayant-droit dans un meilleur délai.

Selon Emmanuel Ilunga, le chef d’escale a promis également que sa compagnie étudiera et prendra des dispositions pour communiquer les instructions aux passagers particulièrement, en français, en lingala et éventuellement en swahili pour faciliter la compréhension entre les passagers et les membres d’équipage.

Le ministre des Congolais de l’étranger a dit avoir garanti au chef d’escale que le gouvernement de la RDC accompagnera la société nationale aérienne de son pays pour un partenariat gagnant-gagnant.

PARTAGER