Une forte présence policière est remarquable ce samedi 18 août 2018 aux alentours de la résidence de Gabriel Kyungu Wa-Ku-mwanza président national de l’UNAFEC et coordonnateur régional Ensemble Grand-Katanga.

C’est ce samedi que devait se tenir le meeting de Ensemble pour le Changement à Lubumbashi, pour exiger le retour au pays de son leader Moïse Katumbi afin qu’il dépose sa candidature à la présidentielle du 23 décembre prochain.

Selon une source policière qui a requis l’anonymat, ces hommes en uniforme ont la mission de veiller à la sécurité des personnes et leur bien et s’assurer que la résidence de G. Kyungu ne puisse être la cause de la perturbation de l’ordre public.

Une attitude condamnée et dénoncée par Ensemble Grand-Katanga qui affirme que les autorités veulent tout simplement empêcher le meeting prévu ce samedi à la résidence de Kyungu.

Ghyslain Robert Lubaba a pour sa part, rappelé aux acteurs politiques qu’ils ont le devoir d’informer son institution conformément à la loi, afin que les mesures sécuritaires soient prises. Chose qui n’a pas été faite selon lui, par Ensemble pour le Changement.

Dans l’entre temps, des sources sur place renseignent que la situation reste préoccupante sur terrain, et que cette forte présence policière paralyse les activités ainsi que la circulation des personnes et véhicules sur l’avenue Lac Kipopo, situé au quartier Baudouin dans la commune Lubumbashi

PARTAGER