Les États-Unis d’Amérique se disent satisfaits de la désignation du dauphin par l’actuel Chef de l’État Joseph Kabila mais soulignent tout de même qu’il y a encore des choses à résoudre.

« Nous nous réjouissons de l’annonce selon laquelle le président Kabila ne sollicitera pas un troisième mandat conformément à la constitution de son pays. La République Démocratique du Congo a l’occasion historique de réaliser son premier transfert de pouvoir pacifique et démocratique le 23 décembre 2018. Cette évolution constitue une étape sur cette voie, mais il reste encore beaucoup à faire », a déclaré Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU, mercredi 8 août dernier.

Pour les USA, il faut dès à présent travailler pour organiser de bonnes élections le 23 décembre prochain.

« La CENI doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir au peuple congolais le droit d’exercer son droit de vote dans le cadre d’élections libres, équitables et crédibles le 23 décembre 2018. Nous continuons à soutenir le peuple congolais sur la voie de l’avenir qu’il souhaite et mérite », conclu-t-elle.

PARTAGER