regroupements politiques de la Majorité Présidentielle ne cachent pas leur préoccupation au lendemain de la désignation de Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du Front Commun pour le Congo, FCC.

A en croire une source qui a requis l’anonymat, ces inquiétudes se justifient par le fait que contrairement à Joseph Kabila en 2006 et 2011, Emmanuel Ramazani Shadary aurait déposé sa candidature comme PPRD et non comme indépendant.

Ainsi, la crainte ici, renchérit la même source, serait de voir le dauphin du FCC n’être redevable que vis-à-vis de son parti politique le PPRD et non à l’ensemble des partenaires politiques qui sont appelés à le soutenir.

De l’avis de bon nombre d’observateurs, le candidat président du FCC à la prochaine présidentielle ferait oeuvre utile en envoyant le plus rapidement que possible des signes visant à rassurer les alliés de peur de voir à ses dépends les fissures dans la machine FCC d’ici décembre.

Toutefois, la publication de la liste officielle par la CENI lèvera l’équivoque à ce sujet.

Commentaires

PARTAGER