L’autorité de l’aviation civile a autorisé, ce mardi 31 juillet 2018, l’avion du sénateur Jean-Pierre Bemba d’atterrir le mercredi prochain à Kinshasa. L’appareil à bord duquel le président du MLC va voyager effectuera un vol direct depuis Bruxelles où il séjourne jusqu’à Kinshasa.

Ce sera la première fois pour Jean-Pierre Bemba de fouler la terre de ses ancêtres après près de 12 années en Europe dont 10 passées derrière les barreaux de la Cour Pénale Internationale.

Condamné en première instance à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Centrafrique, l’ancien vice-président a vu, le vendredi 8 juin, sa culpabilité annulée en appel devant l’instance judiciaire internationale.

Investi comme candidat président de la république par son parti, Mouvement de libération du Congo (MLC), Bemba arrive au pays notamment dans le but de déposer sa candidature et participer à la prochaine présidentielle qu’il espère sans Joseph Kabila.

Annoncé au départ pour Gemena (Sud-Oubangi) pour rendre hommage à son père biologique avant la capitale, le retour de Jean-Pierre Bemba s’est heurté au refus des autorités qui n’ont pas autorisé un vol direct depuis Bruxelles jusqu’à la ville où repose le corps de son père.

À Kinshasa, le MLC et l’Hôtel de Ville ont trouvé un accord lundi 30 juillet dans la soirée pour l’encadrement sécuritaire qui partira de l’aéroport de N’djili en passant par le siège provincial du MLC jusqu’à la résidence privée de Bemba. Ce dernier devra finalement se rendre à Gemena le samedi 04 août prochain.

PARTAGER