Le Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement, a posé ce mercredi 18 juillet 2018 cinq conditions pour sa participation aux élections prévues le 23 décembre prochain.

Une réunion des différentes composantes du Rassemblement a eu lieu sous la direction de Félix Tshisekedi.

“Au regard de la gravité de la situation actuelle entretenue par les initiatives provocatrices du régime de Monsieur Kabila qui menacent le processus électoral, la stabilité du pays et de la région, il est évident que le Rassemblement n’accompagnera pas le pouvoir en place dans son dessein de créer le chaos dans notre pays au travers d’une parodie d’élection”, dit le communiqué signé par les composantes, excepté le G7.

Le Rassemblement exige notamment l’extirpation du fichier électoral de près de 10 millions d’électeurs sans empreinte, l’abandon de la machine à voter, la mise en oeuvre effective des mesures de décrispation, le remplacement du délégué de l’UDPS à la CENI et la non-candidature de Joseph Kabila à la présidentielle.

PARTAGER