«Nous voulons avoir un dialogue sur les menaces communes pour notre sécurité» et non pas isoler la Russie, a indiqué la Présidente croate à l’approche de la rencontre historique entre Vladimir Poutine et Donald Trump à Helsinki.

La Présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a insisté sur l’importance d’établir un dialogue avec la Russie au lieu de l’isoler, dans une interview accordée dimanche à l’agence Associated Press.

«Nous voulons avoir un dialogue sur les menaces communes pour notre sécurité», a-t-elle déclaré. «Nous devons travailler ensemble.»

La chef de l’État croate espère que ses homologues américain et russe feront preuve de «responsabilité» et se souviendront qu’ils sont les garants de la stabilité du monde entier au moment d’aborder leur premier sommet, lundi 16 juillet à Helsinki.

Kolinda Grabar-Kitarovic a également estimé que la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine pourrait calmer les tensions internationales au lieu de les enflammer.

«Le sport rapproche les gens. Les gens dans tous nos pays sont fatigués des différences idéologiques, sont las de revenir tout le temps dans le passé», a-t-elle indiqué à AP.

Mme Grabar-Kitarovic a rencontré M.Poutine au Kremlin dimanche avant la finale de la Coupe du Monde à laquelle participait la sélection de son pays.

MM.Trump et Poutine se rencontreront à Helsinki lors d’un sommet très attendu le 16 juillet. Ce sera la troisième rencontre bilatérale entre les deux hommes depuis l’entrée en fonction de Donald Trump en janvier 2017. Les deux premières réunions avaient eu lieu en marge de conférences internationales.

PARTAGER