Devant la presse lundi, la formation sportive de Sanga Balende du Kasaï Oriental a, par la bouche de son président, annoncé la suspension de sa participation au championnat national jusqu’à la démission du comité Bosco Muewu.

Le club de Mbuji-Mayi dénonce les injustices de tout genre subies durant ce championnat où il était leader de la 1ère à la 17e journée avant de se retrouver à la 4e place, à l’issue de la 22e et dernière journée.

« Nous n’allons pas joué le championnat si ce comité n’est pas démis. Nous avons vécu ce qu’on a jamais vécu à la ligue nationale de football (Linafoot). Ce comité nommé a fait des scandales », a déclaré Ngoyi Kasanji, président du club Kasaïen.

Et de poursuivre, « On ne peut pas continuer à dépenser des millions de dollars pour légitimer des classements fabriqués dans le bureau et connus d’avance ».

Le club de Mbuji-Mayi dit avoir subi le changement des officiels du match 18 fois la veille du match en violation du règlement.

Pour le président de Sanga Balende, les changements des officiels avaient pour but de « favoriser les clubs de Kinshasa ».

« Sanga Balende a vécu les arbitrages qui n’ont jamais existé… », a-t-il ajouté.

Pour rappel, bien avant le début de la saison sportive 2017-2018, la formation sportive de Shark club de Kinshasa avait refusé de jouer la compétition dénonçant la désignation du comité en violation du règlement.

La Linafoot, championnat national d’élite, s’est clôturé la semaine passée. Et c’est V-Club qui a été couronné champion. Il est suivi par le Tout Puissant Mazembe. Et DCMP termine à la 3e place.
Leader pendant longtemps, Sanga Balende échoue à la 4è place.

Commentaires

PARTAGER