Capitaine de l’Allemagne championne du monde en 2014, Philippe Lahm aura l’honneur de remettre la Coupe à Hugo Lloris ou Luka Modric, dimanche, à l’issue de la finale entre la France et la Croatie (à suivre à 17h sur TF1).
Il y a quatre ans, il était celui qui recevait la Coupe du monde le premier, au nom de l’équipe d’Allemagne tout juste sacrée. Dimanche, il la donnera au vainqueur de la finale entre la France et la Croatie (à suivre en direct sur TF1). Aux alentours de 19h, l’ancien champion du monde allemand et joueur du Bayern Munich Philip Lahm, retraité en 2017, remettra à Hugo Lloris ou Luka Modric le célèbre trophée Jules-Rimet.

Pour l’ancien capitaine de la Mannschaft, ce moment sera forcément un peu particulier puisqu’il lui faudra dire adieu à la coupe, son pays ayantperpétué la malédiction des champions en titre en se faisant éliminer du Mondial dès les phases de poule. « Je me prépare à transmettre la grande fierté que le football allemand a éprouvée pendant quatre ans. Pour nous et pour tous nos concitoyens, l’heure est à la tristesse, mais il faut voir dans cette situation difficile un défi qui nous est lancé pour reconquérir cette coupe », affirme-t-il dans une interview à la FIFA.

« Je sais ce que ça représenterait pour la France »

Mais à quoi pensera-t-il au moment où il transmettra la Coupe du monde à ses successeurs ? « C’est un moment qui s’annonce d’autant plus marquant qu’il sera unique. C’est un objet que l’on n’a pas l’occasion de tenir très longtemps entre ses mains. En tant que capitaine, j’aurai certainement une pensée pour tous ceux qui l’ont touché avant moi : les anciens capitaines de l’équipe d’Allemagne comme Fritz Walter, Franz Beckenbauer ou Lothar Matthäus, mais aussi de grands capitaines comme Bobby Moore, Carlos Alberto, Daniel Passarella, Dino Zoff, Diego Maradona, Carlos Dunga, Didier Deschamps, Cafu, Fabio Cannavaro ou encore Iker Casillas », détaille Philip Lahm.

Qui lèvera le trophée selon lui ? « Je ne me hasarderai pas à faire un pronostic. Évidemment, j’imagine que ça pourrait être Hugo Lloris. Je sais ce que ça représenterait pour la France et pour ces joueurs de marcher sur les traces de la génération de Deschamps et Zidane. Mais c’est exactement la même chose pour Luka Modric et la Croatie, qui s’apprête à disputer la première finale de Coupe du Monde de son histoire. »

PARTAGER