Membre du comité stratégique du Front Commun pour le Congo (FCC), le ministre Félix Kabange affirme que le candidat président du regroupement auquel il appartient sera connu avant le 8 août 2018. Félix Kabange a réaffirmé l’engagement et l’ambition du FCC de gagner les élections à tous les niveaux.

A quel moment sera connu le candidat à la présidentielle du FCC ?

Vous êtes pressés ? Regardez le calendrier électoral, je pense que c’est du 24 juillet au 8 août le dépôt des candidatures pour les législatives et pour la présidentielle. Si au 8 août 2018 le FCC n’a pas présenté le candidat président de la République, reposez-moi cette question. Mais nous sommes très à l’aise, nous savons que nous allons déposer une seule candidature pour la présidence de la République.

Quel sera le mode de désignation de ce candidat président ?

La charte dit que nous nous sommes mis ensemble pour soutenir un seul candidat. Le mode de désignation est interne. Et le règlement intérieur va spécifier comment ça va se passer. Mais il ne nous appartient pas de donner nos stratégies ici. Donc tout ce que je peux vous dire ce que nous allons nous mettre ensemble pour soutenir un seul candidat. Le mode de désignation est une cuisine interne au FCC.

L’autorité morale du FCC peut-il aussi être candidat président de la République ?

Mais pourquoi vous me posez des questions auxquelles je ne peux pas répondre. Parce que nous nous disons que nous allons soutenir un seul candidat pour la présidentielle. Est-ce-que vous ne pouvez pas nous donner le temps… Il sera connu au moment opportun. Ce n’est pas le moment. Quand le candidat sera connu, je pense que vous n’aurez plus à poser des questions.

Quel sera le rôle de votre autorité morale, actuel président de la République après les élections du 23 décembre ?

L’autorité morale reste l’autorité morale. C’est l’initiateur, c’est le concepteur, c’est lui qui a donné l’idée de cette grande coalition. Donc il restera l’autorité morale de notre grande coalition.

Peut-on dire que Kabila ne sera pas candidat ou c’est lui qui sera le candidat du FCC?

Il ne faut pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Je pense qu’à ce stade vous avez les membres fondateurs et les membres adhérents. Il ne faudrait pas qu’avant même la sortie officielle que je commence à faire des déclarations qui vont au-delà de ma qualité en tant que membre du comité stratégique. Ce comité aujourd’hui a pour rôle de vous dire ce que nous nous sommes dits. Il y a cinq composantes, et il n’appartient à personne de prendre une décision.

La population ne doit pas craindre que le FCC puisse assumer la candidature de Joseph Kabila ?

Je redis ce que j’ai dit. Voici le message que le comité stratégique donne à la population congolaise : Le FCC, qui est une très grande coalition jamais connue dans ce pays va se réunir bientôt et va annoncer à la nation le seul candidat que nous allons soutenir. Quant aux détails je vous demande d’être patient. Je pense que la patience est l’une de grandes vertus que nous devons avoir. Il n’y a aucune déclaration à faire. La seule déclaration et la plus importante, c’est que nous aurons un seul candidat, comparativement aux autres où nous avons plusieurs candidats déclarés. Voilà pourquoi nous n’avons pas besoin à déclarer. Même les ambitions, on ne les déclarera jamais en dehors. Peut-être qu’il y a aussi des ambitions dans le FCC mais on les déclarera jamais. Les ambitions sont gérées en interne et la solution sera trouvée en interne. C’est comme quand les évêques se réunissent à Rome pour désigner celui qui sera le pape (…) personne ne se déclare candidat en avance en quittant son pays et il en sera ainsi au FCC. Au moment opportun, avant le 8 août 2018, l’opinion tant nationale qu’internationale saura qui est le seul candidat qui sera présenté par le FCC.

PARTAGER