La Cour pénale internationale (CPI) confirme l’audience du procès de Jean-Pierre Bemba dans l’affaire de subornation des témoins pour ce mercredi 4 juillet 2018 au siège de la Cour à la Haye.

“Il n’y aura pas le prononcé de peine demain, c’est une audience qui va entendre les difficultés sur le prononcé de peine, mais il n’y aura pas prononcé de peine demain”, a dit Patrick Tshibuyi, chargé de sensibilisation de la CPI en RDC.

La Cour avait requis une année de prison contre Bemba pour subornation mais le bureau du procureur avait fait appel et il risque cinq ans de servitude pénale, le maximum prévu par les textes.

L’ancien vice-président congolais se trouve actuellement à Bruxelles après avoir bénéficié le 12 juin dernier d’une liberté provisoire suite à son acquittement par la Cour de lourdes charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis entre 2002 et 2003 par les troupes du MLC en Centrafrique.

Commentaires

PARTAGER