Le ministère de l’environnement et du développement durable assure qu’aucune action allant dans le sens de la vente des espèces animalières protégées de la RDC à la Chine n’a pas été envisagée. Pourtant, dans sa correspondance du 8 juin adressée au directeur de Tianjin Junheng International Trade Corporation, le ministre Amy Ambatobe évoquait déjà l’arrivée prochaine d’une délégation d’experts de son ministère en Chine, en vue de se rassurer « de l’accueil et surtout de la meilleure conservation de ces différentes espèces » aux zoos chinois. Il avait même « prié » le Directeur Général de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), en copie de sa lettre, de prendre toutes les dispositions utiles « pour l’aboutissement heureux de ce dossier ».

Dans sa réponse à cette correspondance, Cosma Wilungula, le Directeur Général de l’ICCN, avait rappelé les conditions à remplir avant tout transfert des 10 okapis aux zoos de Taiyuan et de Anji Zhongnan (Chine). Sont également concernées par ce dossier, 6 espèces de gorille (Gorille beringei), 8 espèces de bonobos, 8 espèces de chimpanzés, 4 espèces de Lamentins…

PARTAGER