Selon le nouveau Rapport mondial sur les drogues publié ce mardi par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), l’usage non médical des médicaments sur ordonnance est en train de devenir une menace majeure pour la santé publique dans le monde, les opioïdes causant le plus de dommages et représentant 76% des décès liés aux drogues,

D’après ce document, le cannabis est la drogue la plus consommée en 2016, avec 192 millions de personnes l’utilisant au moins une fois au cours de l’année écoulée.

Des drogues telles que l’héroïne et la cocaïne, disponibles depuis longtemps, coexistent de plus en plus avec de nouvelles substances psychoactives et des médicaments délivrés sur ordonnance.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a rappelé qu’il s’agissait d’un problème complexe qui affecte « tous les secteurs de la société ».

« Pour trouver une solution à ce problème, il faut adopter une démarche globale, comme cela a été souligné dans le document final adopté à l’unanimité à la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue tenue en 2016 », a-t-il dit dans un message.

Le rapport annuel a été publié à l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues.

Commentaires

PARTAGER