Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République Démocratique du Congo, a déclaré que les problèmes de Moïse Katumbi avec la justice n’ont pas évolué.

« Katumbi est parti avec l’autorisation de la justice parce qu’il venait se soigner. Il est parti légalement. Maintenant, il va à l’extérieur, il mène sa campagne, ça c’est son problème. S’il rentre au pays, il sera entre les mains de la justice. Il va retrouver la situation qui était la sienne avant son départ. C’est un problème d’indépendance de la justice. Il n’a qu’à se défendre au niveau de la justice. S’il s’avère qu’il n’a rien à se reprocher, il va retrouver sa liberté », a déclaré le chef de la diplomatie congolaise au cours de l’émission Internationales diffusée sur RFI et TV5 Monde.

Intervenant par vidéo-conférence le 9 juin 2018, lors du meeting organisé par sa plateforme “Ensemble” à la place Sainte-Thérèse, dans la commune de N’djili, Moïse Katumbi avait déclaré qu’il revient « bientôt » au pays. Il avait également expliqué qu’il est en concertation avec l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) et l’UNC (Union pour la Nation Congolaise) pour présenter un candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle.

PARTAGER